predators north crazy fishing episode III

Publié le par Team Crazy Lure

 P1050176--Copier-.jpg

 

Le 27 mars, nous y sommes c'est la dernière manche du défi prédator de la saison. Nico et moi sommes très motivés et notre objectif qui est une qualification pour la finale est toujours à porter mais pas joué d'avance.

 

Lors de notre pré fishing un mois avant la compet, nous avons pris le temps de sonder le plan d'eau afin de repérer les quelques hauts fonds et la configuration des berges. Nous avons touché un seul bec ce jour-là mais nous nous sommes imprégnés des lieux ce qui était l'objectif.

 

Le jour de la compet, le niveau d'eau a baissé de presque un mètre. De plus, les températures quasi chaudes de la semaine précédente ont déclenché le fraye des becs, d'après les dires des locaux. Bref, les conditions avaient bien changé. Aux vues des ces éléments, il nous a semblé intéressant de commencer à pêcher une berge en pente douce avec quelques herbiers à proximité de la plage. D'autant plus que la veille, nous avions aperçu un bec posé en bordure sur cette zone.

 

Les cannes montées, le bateau à l'eau et la motivation au max, nous sommes prêts au petit matin de la compte. Les cannes sont montées avec : shad à palette, shad, rock vib, gros plomb palette, buster, spinner, b freeze 100.

 

Dès le début nous nous dirigeons vers notre zone, plusieurs bateaux sont devant nous et pêchent la zone tout en restant loin de la bordure. Nous entamons notre dérive mais plus près du bord afin de pêcher à raz le bord et également parallèle à la cassure. La profondeur est de moins de trois mètres et l'eau très claire. Je décide de commencer avec un beef 100s aurora black. Je le laisse descendre une dizaine de secondes avant de commencer à le ramener en le jerkant puis l'arrêtant de temps en temps. Au bout d'un petit quart d'heure un bec est au bout. Il est pas gros mais maillé. Malheureusement il saigne un peu au niveau d'une branchie et nous devons faire un choix rapidement. Nous ne pouvions pas le garder au vivier car le poisson n'aurait probablement pas survécu. Nous avons donc décidé de le faire mesurer tout de suite.

 

Ce premier bec remis à l'eau, nous replaçons le bateau pour une nouvelle dérive. Les autres compétiteurs sont beaucoup plus loin et nous avons le temps de bien pêcher cette zone. Après quelques dizaines de mètres, le shad de Nico se fait attaquer mais le poisson ne se pique pas. Entre temps, je pêcherai avec différents leurres sans avoir de touche. Je reprends mon beef et au bout de deux lancers: poisson. Un bec maillé dans le vivier. Le poisson n'est pas gros mais en attendant qu'un plus gros vienne le remplacer nous sommes bien content de l'avoir. Nous verrons plusieurs poissons suivre nos leurres alors nous replaçons le bateau pour refaire une dérive sur cette même zone. Je prendrai deux autres brochets entre 50 et 60cm toujours au beef qui visiblement les rendent fous ce jour-là.

 

vivier--becs.jpg

 

 

 

Tous ça nous aura amené à 12h et enfin les sandwichs arrivent. Il était tant car nous étions affamés et on s'apprêtait à dévorer les becs du vivier...

 

L'estomac remplit nous décidons de changer de zone pour pêcher la berge opposée ou peu de bateaux étaient passés. La zone est plus profonde et on se dit que l'on aura peut être plus de chance de trouver un gros poisson. On sait que plusieurs équipes ont également leur quota de trois poissons donc il nous faut trouver de plus gros fish.. Malheureusement pas de touche sur la zone alors nous nous laissons dériver au milieu de plusieurs voiliers qui sont ancrés. Nico prend alors une touche sur un shad à palette. Je lance mon beef dans le zone et le bec suit et attaque juste devant le bateau mais ne se pique pas. Il suivra plusieurs fois jusqu'au bateau nos différents leurres mais n'attaque plus. On se laisse dériver puis on se replace sur la zone. C'est en pêchant à raz le fond tout doucement au shad à palette que le bec attaqua franchement le leurre. Le poisson fait 65 cm c'est pas énorme mais c'est toujours des points en plus.

 

Nous insisterons sur cette zone puis devant la pesée jusqu'à la fin mais sans toucher d'autres poissons.

 

Nous faisons peser nos poissons et notre vivier est donné à 4,3Kg. Dommage que nous ayons dû faire mesurer le premier bec blessé du matin car nous aurions pu récupérer quelques grammes car 12 équipes avaient leur quota de trois poissons.Les brochets étaient du même calibre donc les places se jouaient à quelques centaines de grammes. Seul les premiers avec un beau sandre de 5kg et deux autres brochets étaient loin devant. Ce qui nous laissera la 9ème place.

 

P1050234--Copier-.jpg

 

On espérait faire mieux avec ces trois poissons mais cela suffit à être qualifié pour la finale donc notre objectif est atteint, nous sommes ravis.

 

Je tiens particulièrement à remercier l'appma pour l'organisation de cette compet' et Patrick Ozga pour son investissement à la création de ce défi nord et c'est à chaque fois un plaisir de s'y retrouver.

 

Ced

 

 

Publié dans Fishing Contests

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
<br /> bravo le teal crazy lure continuer comme ca ced et nico<br /> <br /> <br />
Répondre